La Turquie est un pays maghrébin possédant de multiple facette qui la rend attrayante dans le secteur touristique. En effet, richesse culturelle, destination variée ou encore les stations balnéaires et sites archéologiques font de ce pays, une zone touristique incontournable.

Les régions à visiter

Dans un premier temps, le tourisme en Turquie passe, essentiellement par les diverses régions qui ont chacune leur particularité. Quoi de plus pertinent, dans ce cas que de visiter en premier lieu la capitale, Istanbul. En effet, avec plus de 10 millions de touristes par an, on ne peut passer en travers des monuments tels que la Mosquée bleue ou celle de Suleymaniye et encore d’autres, dans cette ville. En continuant la visite dans ce beau pays, il est aussi essentiel de passer par l’Anatolie du centre où la Cappadoce fait figure d’un lieu incroyable dans le paysage turc. Passez également dans les zones proches de la mer Égée et de la Méditerranée, là où le climat est idéal pour passez de très belles vacance en mer et où les villes sont riches en sites archéologiques et en monuments relatant des histoires qui ont gravées le temps.

Les sites à ne pas rater

Si vous passer votre séjour en Turquie, des sites et des endroits sont obligatoirement, à visiter. Parmi ces sites, vous avez la plage à Oludeniz qui est l’une des plus belles plages au monde, se situant au niveau de la mer Égée. Vous avez également, à Istanbul, le magnifique musée de Sainte-Sophie, unique en son genre et ornée d’un jardin qui attise l’envie. Parmi les plus beaux monuments du pays, vous avez également à Aydin, la forteresse de Kasadasi à Izmir, les vestiges de la civilisation éphésienne. À Istanbul, la Mosquée bleue qui est une des fiertés de la culture ottomane, mais aussi, le palais de Dolmabahçe font partie des vestiges arabes et musulmanes incontournables. À travers ces vestiges et la beauté de ce pays, le tourisme en Turquie fait actuellement l’objet d’une visite de plus de 31 millions de visiteurs par an, si on ne relate que les visites durant l’année 2011.